Le zoo d'Amiens

Forum du zoo d'Amiens qui est partenaire avec le site : http://www.zoo-amiens.images-en-somme.fr/
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 SAIMIRI "saimiri sciureus "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dilou
soigneur animalier
soigneur animalier
avatar

Nombre de messages : 603
Age : 47
Localisation : amiens
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/04/2007

MessageSujet: SAIMIRI "saimiri sciureus "   Dim 25 Jan 2009, 12:29



SAIMERI
Nom français : Saïmiri ou Singe-écureuil
Nom anglais : Squirrel Monkey
Nom latin : Saïmiri Sciureus
Classe : Mammifères
Ordre : Primates
Famille : Cébidés
Taille : 30 à 50 cm (plus 50 cm la queue)
Poids : 600 g
Longévité : 23 ans en captivité
DESCRIPTION PHYSIQUE
Ce sont des singes élancés, d'assez petite taille (de 30 à 50 cm de long sans la queue), qui possèdent une longue queue poilu pouvant atteindre plus de 50 cm. Ils pèsent environ 600 g. Ils possèdent aussi un manteau grisâtre court et des jambes jaunes lumineuses. Les saïmiris sont surtout remarquables par leur queue très touffue. Ils ont des membres particulièrement courts et une tête ronde rosée couverte de poils blancs qui ressemble, vue de loin, à un crâne d'être humain. Ils ont 36 petites dents sexuellement dimorphes du fait les mâles ont de plus grandes canines supérieures. Les saïmiris possèdent des ongles au lieu des griffes. Ses yeux sont petits, son museau est noir et ses oreilles sont petites également.
HABITAT
On retrouve les saïmiris en Amérique, plus précisément dans le forêts tropicales chaudes et humides de l'Amérique centrale et de l'Amérique du Sud. Ils s'étendent du bassin Amazonien jusqu'à la cordillère des Andes où ils atteignent l'altitude de 2150 m. Ils vivent dans la voûte des grands arbres, à 30 ou 40 m du sol. Les saïmiris visitent aussi les berges des fleuves là où la voûte des arbres descend se mêler dans un fouillis de lianes. Ils ne descendent jamais au sol, seulement pour boire et à moins d'être très nombreux.

REPRODUCTION
Les saïmiris s'accouplent normalement entre septembre et novembre puis leur petits peuvent enfin voir le jour entre février et avril. La gestation dure 165 à 167 jours. Ils sont alors vivipares. La saisons de naissance se produit pendant la période des plus grandes précipitations, peut-être parce que cette saison des pluies apporte une abondance de nourriture et d'eau. Les mâles sont mûrs à 4 ans et les femelles à 2,5 ans. Comme tous les vivipares, ces singes n'ont qu'un seul petit. Les nouveaux nés se nomment aussi saïmiri. Un saïmiri vit en captivité 23 ans.
COMPORTEMENT
Les saïmiris sont grégaires. Un groupe de singes-écureuil peut compter plus d'une centaine d'individus. Puis ils ont même un ordre bien précis pour se promener : les juvéniles, placé en tête, sont suivis des mâles et des femelles adultes, les mères chargées de leur petit restent à l'arrière. Ces primates empruntent toujours des itinéraires réguliers. Lorsque le passage d'un arbre à un autre paraît trop dangereux, un seul animal s'y engage. Ils montrent la dominance de femelles, avec ces dernières formant le noyau centrale du groupe. Il n'y a aucun conflit territorial. Ils se mêlent même aux singes capucin à la recherche de nourriture. Ce sont des singes très intelligent.
Le saïmiri n'est pas très bavard, c'est à peine si de l'aube au crépuscule, il émet quelques sifflements. Le besoin de s'interpeller, il le fait avec de petits cris aigus et brefs. À la différence des autres, il cherche à ce qu'on ignore sa présence, et il évite avec précaution les zones habitées par les humains.

C'est un animal diurne. Au petit matin, à son réveil, il reste engourdi par la fraîcheur nocturne et il lui faut un temps assez long pour récupérer l'agilité de ses mouvement qui a fait de lui un des meilleures acrobates de la forêt vierge.
ALIMENTATION
Les saïmiris mangent principalement des fruit et des insectes mais ils mangent aussi des mollusques, des grenouilles arboricoles, des araignées, des bourgeons succulents, des graines et même des petits oiseaux. Ils sont donc omnivores. Ces primates utilisent toujours les même voies de passage dans leurs quêtes de nourriture.
SON NOM
Cet animal se nomme saïmiri (saïmiri sciureus du nom latin) ou singe-écureuil. Le singe-écureuil mérite son surnom car il gambade à quatre pattes dans les arbres tout comme notre le petit rongeur de nos forêts. Saïmiri du nom latin veut dire "écureuil". Lorsqu'ils sont dans leur élément, ces singes arboricoles mènent une vie agréable, car ils peuvent se garer d'un bond ; ils ont vraiment toute la souplesse requise pour être appelé singe-écureuil.
---------------------------------------------
Capturé et mis en cage, il semble accepter sans trop de souffrance sa nouvelle condition. Mais sa vie devient très précaire s'il n'est pas tenu constamment au sec et au chaud. C'est un candidat à la tuberculose et à toutes les maladies pulmonaires. Les hommes le capturent avec des filets et des lacets tendus au moment de son long réveil. Ils sont attirés par ce joli animal aux mouvement d'une si rare élégance. Mais ce sont en effet de merveilleux petits compagnons, mais il est indispensable de veiller à ce que deux ou plusieurs saïmiris soient réunis, faute de quoi ils peuvent mourir d'ennui.
SA QUEUE
La queue du saïmiri, contrairement aux autres singes, n'est pas utilisée comme cinquième main. Mais à quoi sa queue peut-elle bien servir? Il s'en sert comme manteau, de châle, d'écharpe, c'est à dire que l'animal l'enroule autour de son corps pour se protéger du froid. Et c'est une protection efficace, car dans le bassin amazonien, zone torride, à la chaleur asphyxiante, il suffit que la température baisse d'un degré, après la pluie, pour que le saïmiri souffre du froid. Aucune bête de ces régions, où la moyenne thermique est si élevée, ne souffre autant du moindre abaissement de température que le singe-écureuil.
SAVIEZ-VOUS
La tête du saïmiri est bien développée : de tous les primates, c'est celui dont le cerveau est le plus lourd par rapport au poids du corps proportionnellement, deux fois plus que chez l'homme!!!
Les bébés saïmiris sont soignés par d'autre femelles que leur propre mère!!!

Chez les saïmiris, contrairement à ce qui se passe chez la plupart des primates, il n'y a pas de toilette réciproque : chacun doit se nettoyer soi-même. Et les saïmiris s'y appliquent, peignant avec soin leurs épaules avec leur orteils et le reste de leur corps avec leur mains. Ils urinent soigneusement sur leur queue et l'imprègnent bien des deux mains. Ils s'enduisent régulièrement le pelage de substances à odeurs fortes et d'urine : c'est leur façon de proclamer leur identité!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
SAIMIRI "saimiri sciureus "
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quotidien "EL KHABAR" d'aujourd'hui
» Le triangle de Karpman dit "triangle dramatique"
» LE BOOMERANG DE "LINGALA FACILE"..ZAC?
» Présentation du livre "Semois sauvage" 24/9 à 19h + expo Beluxphoto à Florenville
» Coiffure "épi" pour cheveux raides

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le zoo d'Amiens :: Actualité du parc :: Fiches d'animaux-
Sauter vers: